Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion
SITE OPTIMISE POUR RESOLUTION 1280x1024




 -= VESPID SQUADRON PAINTBALL =- 
Rappel sur le marchage terrain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> VESPID SQUADRON PAINTBALL -> LIGUE IDF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nguyen
VESPID Members

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2011
Messages: 160
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 1 Fév - 01:42 (2012)    Sujet du message: Rappel sur le marchage terrain Répondre en citant

Rappel marchage par Loïc Voulot:
et remarque supplémentaire nous concernant, il faut absolument qu'il y ait un dialogue fort entre l'attaquant et son corner pour voir ce qu'il faut faire pour progresser sur le terrain.
Le paintball est un jeu de gagne terrain. L'objectif premier, quand on est à + de 10m de son adversaire, d'une ligne bille est soit d'empêcher un adversaire de progresser (tir dans les intervalles) soit de le rentrer pour aider nos coéquipiers à avancer ou se permettre soi même d'avancer.  


Le marchage de terrain est une notion majeure du paintball. Mais ce critère est la fois si simple et si complexe. En effet, dans sa définition, marcher le terrain permet de voir les angles de tirs, de repérer les courses et de dégager des stratégies. Je dis bien "des stratégies", et là ça commence déjà à devenir plus complexe car trouver une strat' viable n'est pas évident mais en trouver plusieurs relève du défi.
Seulement soyons clair, il n'existe pas de strat' parfaite et imparable. Ca vous fait surement sourire, mais combien êtes vous à maitriser 3,4 voir 5 strat' différentes sur chaque terrain sur lesquels vous avez joué? Généralement tout le monde planche sur une stratégie unique afin de concilier les désirs et avis de chaque joueur.
Mais voilà, l'erreur principale est ici, une stratégie EST UNE REPONSE à une stratégie adverse. C est à dire que le but du marchage est de trouver des options pour mettre en difficulté l'équipe d'en face en fonction de ce que fait l'adversaire. Pour cela il va falloir tenir compte de beaucoup de critères:

- Les forces et faiblesses de vos adversaires.
- Les forces et faiblesses de votre équipe.
- La bille que vous allez tirer.
- La physionomie du layout (plutôt offensif, plutôt défensif...)
- Anticiper ce que va propose votre adversaire (rôle du coach)

A cette liste je vais ajouter une liste de questions qui à elles seules vont vous faire prendre consciences de certaines choses:

- Mettez vous le maximum de chances de votre coté en allant voir systématiquement les matchs de vos futurs adversaires plutôt qu'aller voir les matchs de CPL pour dire "pouaaaa le navet, moi j'aurai pas fait ça!!!"?
- Quand vous marchez le terrain, tenez vous compte des qualités et défaut de vos adversaires (sont ils fort des 2 cotés, sont ils offensifs ou non etc...)?
- Combien avez au final de stratégies différentes sur chaque layout (je parle pas de variantes où on envoie Bernard à la place de Pierre au zipper)?
- Maitrisez vous parfaitement la nomenclature de tous les obstacles du terrain (je parle du nom ou n° de chaque obstacle) au point de ne même plus réfléchir en terme de forme ("shoot la canette!! non pas celle là, la suivante, non toujours pas celle là, celle du fond là") mais directement par un chiffre ou code ("tire sur le Miami") ?
- Etes vous objectif sur vos impressions vis à vis de vos joueurs, de leurs qualités et défauts?
- Combien de qualités/lots de billes essayez vous à chaque tournoi?
- Votre coach est il capable à la fois de lire le jeu adverse pour essayer d'anticiper la prochaine stratégie pour proposer une parade ET de dire aux joueurs "avance, shoot tel obstacle"?
- Savez en moins de 5s me dire quels sont les obstacles clefs pour faire du dégât et ceux pour bloquer le jeu?
- Marchez vous tout le terrain où juste votre zone/coté?

Je vais vous expliquer pas à pas comment on marche un terrain quand on est pro, vous allez voir que rien n'ai laissé au hasard et que l'implication, le temps passé à exécuter cette tache est très largement supérieur à ce que font beaucoup d'équipes.
Avant ça, je vous rappel ce qui est l'aspect PRIMORDIAL dans le marchage, le niveau technique du joueur. En effet, le geste technique est support de l'action tactique ! Ce qui signifie simplement qu'on peut avoir la meilleure stratégie du monde, si les joueurs ne sont pas capables de l'appliquer, ça ne sert à rien. Alors rendez vos joueurs le plus polyvalent possible afin d'avoir un maximum de solutions tactiques (si on a 5 prébunkers, on oublie l'option zipper, si on a 5 droitiers qui savent pas jouer main gauche, on oublie de pousser par la gauche etc). Plus vos joueurs seront capables de jouer partout, plus vous aurez de solutions possibles et moins la fatigue de l'un, la blessure de l'autre, sera un frein pour les sratégies. Tout le monde pourra faire le boulot d'un autre. La force des meilleurs joueurs mondiaux c'est d'avoir une polyvalence très pointu à chaque poste et non une spécificité pointue à un poste.
Maintenant déroulons le film du marchage idéal:

1 ) Claque obstacle du terrain est nommé par un code que chaque joueur connait sans réfléchir, ça doit être immédiat. Tout le monde doit s'exprimer avec ces codes. C'est un peu comme parler correctement une langue étrangère, au début on traduit dans sa tête avant de parler puis avec l'habitude on n'y pense plus et on se prend même à penser dans cette langue. Là c'est pareil. Comment savoir si c'est acquis par vos joueurs? Facile, quand ils parlent du terrains, on ne doit entendre que les codes pour nommer les obstacles et pas "vas à la canette! celle là, là bas, suis mon doigt, celle qui a un nom de ville". Le mieux par expérience est d'avoir un seul joueur qui impose les codes avant le 1er training ou match, ensuite tout le monde doit les apprendre par coeur et arriver aux entrainements en connaissant ces codes.

2 ) On regarde ensuite le terrain pour voir l'orientation du jeu. Est ce un terrain offensif, défensif, y a t il un coté plus destructeur que l'autre? En fonction du type de terrain, on doit faire la part des choses entre les qualités/défauts de son équipe et ceux de l'équipe adverse. Par exemple vos joueurs sont bons prébunkers mais pas bon pour courir, l'équipe adverse c'est l'inverse, alors on cherche comment mettre dans de bonnes dispositions ses joueurs et gêner au mieux les adversaires. Parce que je le répète, il n'y pas de stratégie magique, à chaque strat' il y a une autre strat' en parade et c'est sans fin. Tout l'art du coaching tactique est de placer la bonne strat' au moment précis où elle a toutes ses chances de fonctionner (par exemple on envoie un joueur au "M" pile au moment où l'équipe adverse prébunk sur les côtés). Cette notion peut être la conséquence de la chance (ou pas...) mais aussi d'un travail où on essaie d'orienter la strat adverse pour systématiquement les contrer. C'est ce qu'on appelle "jouer avec les blancs", car comme aux échecs, les blancs jouent en premier, les noirs répondent, puis les blancs essaient de garder l'initiative et ainsi de suite. 

3 ) Chaque joueur doit savoir quoi faire en réponse à telle ou telle situation, au moins dans les 30 première secondes, la réponse tactique doit être immédiate. Par exemple, on est coté zipper à 3 vs 3, on shoot un joueur au prébunk, on est 3 vivants, les 2 adversaires restants sont placés ici et là, mes 3 joueurs doivent ABSOLUMENT savoir sur qui tirer, quoi faire. Comprenez bien que dans tous les sports pros, chaque joueur ne se place pas sur terrain en fonction de son feeling, son placement répond à une situation tactique, c'est appris et conditionné. On peut se faciliter le travail lors du marchage en définissant quel obstacle est bien pour défendre tel zone, tel coté, quel obstacle est bien pour faire du dégât etc. C'est ainsi que je fonctionne, je joue un paintball très scolaire, très calculé où au final je sais presque tout le temps quelle réponse apporter à une situation (où tirer, où me placer, quel obstacle prendre...), je laisse très peu de place à l'improvisation où mon feeling.

4 ) Vos stratégies doivent aussi tenir compte de la qualité de bille que vous allez tirer, si elle est dure, il va falloir être plus agressif pour se rapprocher des adversaires. Si elle est fragile, on peut forcer un peu plus le prébunk pour faire des éliminations rapides et décider de rester un peu au fond du terrain pour faire du shoot.

Il apparait donc que le marchage est le résultat d'un mix de critères mais surtout d'une réflexion tactique poussée afin de mettre toutes les chances de votre côté.
Quoiqu'il en soit, le jeu appartient aux joueurs et ce, malgré le travaille du coach, puisqu'au final c'est le joueur qui est sur le terrain, à lui de faire la différence par son feeling, son niveau individuel et son intelligence.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Fév - 01:42 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> VESPID SQUADRON PAINTBALL -> LIGUE IDF Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation